De plus en plus de femmes font ça après avoir fait l’amour et étrangement ça s’avère bénéfique!



Aussi bizarre que ça puisse paraître, le fait que faire fonctionner le sèche-cheveux en direction du vagin permet aux femmes de prévenir contre les infections vaginales. Aussitôt l’acte terminé, les femmes qui contractent ce type d’infections doivent impérativement se laver le vagin et se le sécher avec un sèche-cheveux.

On vous explique le pourquoi du comment !


La raison est assez simple en fait mais si on ne sait pas, on ne peut pas deviner.

La gynécologue américaine, Alyssa Dweck, a écrit un livre « The Complete A to Z for your V » et elle explique ceci: « Lors de rapports sexuels avec un partenaire, nous échangeons beaucoup des bactéries, et la chaleur et l’humidité du vagin devient un milieu propice pour qu’elles se développent. Notre système immunitaire s’en occupe normalement, mais si on est sujettes à des infections vaginales, il faudrait prévenir et bien sécher le vagin et le pubis, même si ça semble étrange. »


Nettoyer le vagin à l’eau tiède et le sécher à froid

L’autre alternative serait d’utiliser une serviette sèche en laissant pour autant le vagin humide afin de préserver un certain équilibre. 

Les mycoses vaginales sont un problème pour 75% des femmes qui se manifestent par des démangeaisons, une sensation de brûlure ainsi qu’un écoulement d’une couleur d’un blanc jaunâtre.

Les infections vaginales sont dues aussi à des changements hormonaux avec les grossesses, des troubles de la thyroïdes, un système immunitaire affaibli ou l’arrêt de la pilule contraceptive. Une hygiène excessive du vagin, les sous-vêtements synthétiques ou les vêtements qui serrent peuvent être une des causes.

Si un jour, il vous arrivait d’avoir une infection vaginale, consultez immédiatement votre gynécologue qui, lui, saura quel traitement vous sera le plus adéquat.

Partagez l’article avec vos connaissances de la gent féminine afin de les prévenir !!!

--- On vous recommande ---

Likez notre article sur Facebook


A LIRE AUSSI: