Suivez-nous sur Facebook:

Le « manspreading », ça vous parle ? Non, hé bien cette pratique est désormais interdite à Madrid. Voici pourquoi !

A la longue, ça devenait embarrassant



Dans le train, le métro, le RER ou encore le bus, nous avons déjà tous été confrontés par des usagers qui prennent une certaine aisance sans vraiment se soucier du bien-être des autres. Ce type de comportement s’appelle le manspreading et depuis peu, il est proscrit à Madrid. 

S’asseoir les jambes écartées…

L’initiative vient de l’entreprise EMT (entreprise de transport) de la capitale espagnole qui a lancée une pétition visant à stopper ce type de comportement plutôt égoïste.

D’abord formulée sous forme de pétition par Mujeres En Lucha (les femmes en lutte), la mairie en a eu vent et elle a décidé d’étaler ça sur papier pour en finir une bonne fois pour toute. Désormais, dans le règlement des voyageurs, il est stipulé « qu’un siège correspond à une personne, la mesure prétend alors une utilisation des transports de manière civique et respectueuse. Et un trajet agréable ! »

Madrid n’est pas la première ville qui a inscrit ce chapitre dans son règlement, New-York, Seattle ou encore Tokyo avaient déjà proscrit ce type de comportement dans leurs transports en commun respectifs.

D’autres icônes interdisant les comportements inadéquats dans les transports publics seront ajoutés au manspreading comme ne pas avoir son sac sur le dos, ne pas mettre le son trop fort quand on utilise son téléphone portable et utiliser des écouteurs pour ne pas déranger les passagers.

Un peu de savoir-vivre ne pas fait pas de tort donc partagez l’article !

--- On vous recommande ---

Likez notre article sur Facebook


A LIRE AUSSI: