Ce robot a déjà été commandé par de nombreux clients. Et pourtant, une de ses fonctions fait polémique !


Le robot Harmony a été inventé par Matt McMullen et il va bientôt être sur le marché. Cet homme avait travaillé dessus depuis environ trois ans et sa création devrait être officiellement commercialisée d’ici le mois de janvier 2018.

Cependant, si ce robot suscite la curiosité, il a également déjà créé la polémique bien avant d’arriver sur le marché !

Un robot aux multiples performances

Pour une modique somme située entre 7 600 £ et 15 200 £, il est possible de se procurer un modèle de ce robot. Si les prix sont situés entre cette fourchette, c’est surtout parce que tout dépend des particularités que le potentiel acheteur exigera de son robot sexuel !

En effet, en plus d’être capable de converser avec son interlocuteur, voire de faire des blagues, cette poupée peut également se doter d’une vraie personnalité parmi les 18 proposées par son concepteur. Il est par exemple possible de faire en sorte qu’elle ait un caractère sensuel ou gêné…

Une fonction qui fait polémique

Parmi les particularités de ce robot , il y a également sa capacité à être programmé de manière à repousser les avances de son propriétaire. En effet, pour ne pas avoir un rapport sexuel avec ce dernier, Harmony va lui demander d’arrêter de la toucher, notamment à divers endroits intimes. Mais c’est cette fonction qui a surtout indigné de nombreuses personnes qui estiment que cette capacité va normaliser le viol !

Et pourtant, selon d’autres personnes, ces robots seraient la solution pour ceux qui ont des soucis au niveau sexuel. Ils pourront effectivement assouvir leurs désirs et leurs fantasmes les plus tordus sur ces robots. Et même si ces derniers ne sont pas consentants, cela ne devrait pas poser problème !

Le physique

Au niveau esthétique, le créateur d’Harmony s’est montré soucieux des détails. Les acheteurs potentiels auront le choix entre 16 types de corps, 30 types de visages, et différentes tailles de poitrine allant du « AA » à « Triple F ».

Les clients pourront également opter pour un des 19 différents types de mamelons, tandis que le créateur propose 11 sortes de parties génitales… Avec autant de personnalisations possibles, il n’est pas étonnant que de nombreuses personnes aient déjà commandé un modèle de ce robot pour les semaines à venir !

Et vous ? Comment trouvez-vous ce robot ? Pensez-vous qu’il s’agisse d’une vraie solution pour certaines personnes ?

N’hésitez pas à donner votre première impression en commentaires !