Des bûcherons ont découvert un chien momifié dans un tronc d’arbre !

Pris au piège dans un tronc d’arbre, un chien a été découvert momifié près de 20 ans plus tard !


Stuckie est sans aucun doute une des plus fascinantes attractions du « Southern Forest World Museum and Environmental Center », un musée dédié aux arbres ouvert du mardi au samedi de 9 h à 14 h, situé à Waycross, en Géorgie (États-Unis). Il s’agit en fait d’un chien trouvé par des bûcherons de la Kraft Corporation en 1980, alors qu’ils étaient en train de découper le chêne en rondins…

Demeuré dans ce tronc d’arbre depuis probablement plus de 20 ans, Stuckie s’est retrouvé complètement momifié !

Un don pour « Forest World »

Les bûcherons auraient trouvé le chien de chasse momifié logé dans une étendue creuse près du sommet de l’arbre. Mais plutôt que d’envoyer la section de l’arbre à la scierie, les bûcherons en ont fait don à Forest World, un musée d’arbres à Waycross, en Géorgie. Plus tard, le chien a été nommé Stuckie à la suite d’un concours de dénomination 2002…

Mais comment a-t-il pu se retrouver là ?

On estime qu’il était dans l’arbre depuis environ 20 ans avant que les bûcherons ne le découvrent. D’après les experts, il a probablement poursuivi un raton laveur ou un autre petit animal durant un petit jeu. Mais il a finalement fini coincé dans l’arbre creux et grimpant à l’intérieur ! Sûrement mort de faim, Stuckie s’est momifié à l’intérieur du chêne au lieu de pourrir pour des raisons qui demeurent encore assez floues…

Devenu une momie à cause des circonstances :

Selon un communiqué de presse du musée, un effet de cheminée s’est produit dans l’arbre creux, résultant d’un courant d’air ascendant. Le corps de Stuckie s’était alors momifié au lieu de se décomposer parce que le courant ascendant de l’air dans le tronc de l’arbre creux éloignait son odeur des insectes et d’autres organismes qui se nourrissent d’animaux morts.

En outre, l’arbre creux aurait également fourni des conditions relativement sèches, tandis que l’acide tannique du chêne aurait contribué au durcissement de la peau de l’animal. En effet, le tanin est un dessicant naturel, c’est-à-dire une substance qui absorbe l’humidité et assèche son environnement. L’environnement étant de faible humidité, il a arrêté l’activité microbienne, ce qui signifie : pas de désintégration. Et c’est pourquoi le corps du pauvre Stuckie a été préservé pour être découvert dans un état remarquable.

Le directeur de Forest World, Brandy Stevenson, raconte que les gens demandent toujours comment Stuckie s’est retrouvé coincé là. « Eh bien, il était un chien de chasse. Peut-être qu’il courait après un raton laveur », expliquait-il à chaque fois. Ce à quoi les visiteurs répondent souvent : « Pauvre vieille chose. Je me sens si désolé pour lui… »