Il mange des sushis tous les jours et se plaint de douleurs à l’estomac: les médecins découvrent un ver parasite… d’1,70 mètre!


Un patient américain pensait que ses maux de ventre horribles allaient passer au bout de quelque temps. Mais les jours passaient et la douleur s’amplifiait au point de devenir insupportable !

Comme il souffrait également de diarrhées sanglantes, il a finalement découvert la vérité dans ses selles : un ver parasite de 1 mètre 70…

Infesté par les vers

D’abord surpris par cette espèce de fil étrange et extrêmement long, cet Américain a vite fait de rejoindre les urgences de l’hôpital de Fresno en Californie pour comprendre ce qui lui était arrivé. C’est là-bas que les médecins lui ont expliqué qu’il avait été infesté par un ver parasite ou « helminthe » plus connu sous le nom de « ver solitaire » ou « ténia ».

Ce ver peut se retrouver dans le corps humain lorsqu’on consomme de l’eau infectée ou des aliments contaminés par ce parasite intestinal !

Les sushis mis en cause…

Évidemment, comme le patient n’avait pas voyagé dans un pays, une région ou un village éloigné où l’on finit par boire de l’eau contaminée, le ver parasite qui s’est retrouvé dans son organisme a dû provenir de son alimentation. Et justement, cet Américain avait depuis quelques jours consommé une grande quantité de sushis !

Eh oui ! Ce ver parasite a bien pu se retrouver dans cet aliment constitué de poissons crus… D’ailleurs, cet homme conseille désormais aux autres personnes de bien vérifier la provenance des aliments avant de les consommer crus. Ou mieux encore, éviter ce genre de produits, car, comme l’indiquent nos confrères de France Info, les poissons consommés en Amérique du Nord, comme les saumons ou les carpes, peuvent porter des larves de ce ver parasite.

En tout cas, cet homme s’en est finalement bien sorti puisqu’il a pu rentrer chez lui avec un traitement vermifuge pour éliminer définitivement tous les parasites de son organisme.