Sa fille de 5 ans meurt après avoir mangé des oeufs de pâques en chocolat, elle veut maintenant alerter tous les parents


Une maman a souhaité mettre en garde les autres parents après que sa fille soit décédé. Elle avait simplement mangé un mini oeuf en chocolat

Voici ce qu’elle a écrit.

«Vous avez tous vu les avertissements de couper les raisins avant de les donner à vos enfants, beaucoup d’écoles placent même des notes dans les boîtes à lunch ou les sacs à dos s’ils ne sont pas coupés de la bonne façon et le mème de la préparation des raisins est toujours partagé sur les médias sociaux.

À l’approche de Pâques, je tiens à vous avertir d’un autre danger mortel d’étouffement, qui a tragiquement emporté mon enfant.

Cela fait à peine trois ans que ma précieuse petite Sophie est décédée, elle s’est étouffée avec un mini oeuf et je n’ai pas réussi à le déloger… […] j’avais fait un cours de secourisme seulement six mois avant cet événement, donc toutes les techniques pour aider un enfant qui s’étouffe étaient encore fraîches dans mon esprit, mais cela n’a pas aidé. J’ai regardé la lumière glisser loin des yeux de mon bébé, j’ai essayé en vain de la sauver.

Sophie avait 5 ans et demi, donc pas un toute petite fille pourtant ce festin apparemment inoffensif m’a pris mon ange et l’a emmenée loin de moi. Si vos enfants apprécient ces friandises au chocolat, surveillez-les de plus près et rappelez-leur de s’asseoir tout en les mangeant ou de carrément ne pas les manger.

Depuis le décès de Sophie, j’ai vu beaucoup d’autres parents publier dans des « groupes de mères » ou sur Facebook disant que leur enfant s’était aussi étouffé avec des mini-œufs, alors s’il vous plait, faites attention.

Si une seule personne lit ceci et surveille de plus près son tout-petit, enfant ou adolescent en mangeant cette friandise, la mort de ma fille n’aura pas été en vain.

J’aimerais les avoir enlevés des étagères mais je sais que ceci n’arrivera pas, mais en informant les parents d’être plus vigilants, c’est la meilleure chose que je puisse faire.»