Un couple marchait seul dans un tunnel lorsqu’il croise un homme sans visage


Dans chaque pays, chaque ville, la moindre parcelle de cette planète, il y a toujours des légendes urbaines qui racontent des histoires terrifiantes d’apparitions paranormales, de maisons hantées et de spectres en tout genre… Si beaucoup pensent que ce ne sont que des histoires à dormir debout sans aucune preuve scientifique, certaines d’entre elles proviennent pourtant de faits réels !

Et c’est justement le cas d’un certain Charlie No-face (sans visage) ou The green man qui a longtemps marqué les gens en Pennsylvanie…

Cette histoire abracadabrante remonte dans les années 20.

À cette époque, beaucoup de gens ont fait circuler des rumeurs comme quoi un être surnaturel hantait les tunnels abandonnés et apparaissait le long des routes dès que la nuit tombe. The green man affichait des reflets verts et faisait des bruits étranges lors de ses apparitions nocturnes si bien que beaucoup l’assimilaient au diable en personne.

Les plus téméraires, c’est-à-dire ceux qui ont pu s’approcher de lui, racontent qu’il n’avait pas de visage et présentait d’énormes trous un peu partout sur le corps ! La légende bien ancrée dans la mémoire des Pennsylvaniens s’est rapidement répandue durant la Grande Guerre lorsque les soldats se racontaient des histoires effrayantes venant de leur pays pour passer le temps dans les tranchées…

Et pourtant, cette légende urbaine vient d’une histoire vraie, à la fois triste et effrayante !

Celui qu’on appelait « l’homme vert » ou « l’homme sans visage » n’est nulle autre qu’un certain Raymond Robinson. Né en 1910, cet homme a vécu une enfance des plus normales avant d’être victime d’un terrible accident à l’âge de neuf ans. En effet, le petit garçon monte sur un poteau pour observer un nid d’oiseau de plus près, mais finit par s’électrocuter avec les câbles électriques pour finir défigurer…

Il survit néanmoins à l’accident. Mais les médecins ne peuvent rien faire pour ses deux yeux, son nez, son bras et une de ses oreilles qu’il a perdus lors de l’accident ! Certaines personnes affirment même que le choc électrique a affecté sa peau qui s’était colorée en vert et est devenue fluorescente.

Raymond a ensuite grandi avec cette apparence effrayante, loin de la société pour ne pas terroriser les gens.

Pour la même raison, il ne sort que la nuit tombée afin de se promener dans des endroits peu fréquentés comme les tunnels ou les routes… Mais comme il est aveugle, il devait toujours emmener sa canne avec lui ! Et c’est justement tous ces éléments réunis qui ont forgé la légende…

Et pourtant, Raymond n’est pas vraiment le monstre dont parle la légende. Au contraire, il était très aimable, discret, respectueux et très modeste. Pour gagner un peu d’argent, il fabriquait des tapis, des ceintures ou des chapeaux. Il acceptait même de poser avec des gens très curieux en échange de quelques tiges de cigarettes ou d’un peu de monnaie !

Évidemment, son apparence a également suscité le dégoût et le mépris de la part d’autres personnes.

Certains vont même jusqu’à l’agresser lorsqu’il sortait le soir, tandis que certains automobilistes tentaient de le renverser quand ils le voyaient se promener au bord de la route !

Malgré tout, l’homme sans visage a réussi à s’en sortir jusqu’au bout. Il n’est mort qu’à l’âge de 74 ans, en 1985 dans une maison de retraite…

Pour les gens qui connaissaient bien Raymond Robinson, il était tout simplement un homme ordinaire, mais très courageux, qui a réussi à échapper à la mort pour mener une longue vie. Mais au fil des générations, son histoire est devenue une légende où certains détails de sa vie ont été exagérés.

En tout cas, tant qu’il y aura de l’imagination, « Charlie No-face » ne cessera pas d’exister et l’histoire de Raymond perdurera encore et encore…

Si vous aussi, vous trouvez cette histoire passionnante et incroyable à la fois, n’oubliez pas de la partager au maximum !